Un petit tour dans le jardin.

Il fait gris, humide, frais, un temps à rester bien  au chaud chez soi, un breuvage fumant à la main devant l’ordi ou  avec un bon bouquin (et le ménage, les courses… dans tout ça?)…juste un peu de courage pour mettre le nez dehors et prendre quelques clichés. Alors allons-y!

Certains  rosiers  semblent pourris sur tige tandis que d’autres (old blush, bonica)  continuent vaillamment à produire d’adorables petits boutons en plein cœur de janvier…y a plus de saison ma bonne dame!

rose old blush en janvier

 

Des floraisons plus ordinaires (et bienvenues) en cette saison : viburnum bodnantense dawn, viburnum tinus, bergénie.

 

Les hellébores commencent à s’épanouir…

hellébore orientale roseboutons floraux d'hellébore orientale

 

Les bruyères sont à leur apogée.

bruyère rose

bruyère crème

 

Quelques promesses de printemps.

 

Dans le verger, les branches des différents noisetiers  sont chargées de chatons qui jouent avec le vent.

 

Pendant ce temps-là, dans la serre, les batavias se portent à merveille!

batavia en serre en janvier

***

J’aurais aimé planter mon dernier achat, un saule crevette, mais la météo n’est pas de mon côté, alors je rentre me réchauffer!

Bon week end!

 


15 réflexions sur “Un petit tour dans le jardin.

  1. Bonjour Lilas, je vois que tu tiens tes promesses 😉 J’aime bien tes viburnums j’ai le goût des fleurs simples. Ici aussi, des petits bourgeons mettent mon coeur de jardinière en émoi, le printemps pointe le bout de son nez… Je ne pourrai malheureusement les tirer en photo car vent et pluie sont encore de la partie 😦 hier, la météo était clémente mais j’étais au boulot toute la journée, grrr
    Rigolo les noisetiers, Pierre a cru que c’était des petits saucissons secs 😉
    Bon dimanche Lilas, bises

    1. Des saucissons? lol 🙂 Moi aussi, je les trouve étranges! Nous avons des points communs, ma préférence va également aux fleurs simples (et les bouquets simples, idem pour la déco). Je vois que cette météo agace tout le monde, nous attendons tous des jours meilleurs pour retourner dans nos jardins… ahhh remettre les mains dans la terre!
      Profite bien de ton dimanche Nathalie, bises.

    1. Il s’agit d’une serre froide. Je suis moi-même étonnée d’avoir des salades en ce moment. Je pensais qu’il leur fallait un peu plus de chaleur pour croître.
      Avoir une serre est le rêve de tout jardinier, je te souhaite de réaliser ce rêve un jour!
      Bon dimanche Véro.
      Bisous.

  2. Moi aussi j’en rêve de cette serre ! Il y a des promos en plus en ce moment… 😉
    De a de jolies choses dans le jardin. Je vais essayer de faire un petit tour au jardin cet après-midi. J’aimerai bien gratter un peu la terre. Mais le temps est incertain… à suivre 🙂

    1. Alors profite bien des promos et j’espère que tu trouveras ton bonheur, c’est tellement gratifiant une serre!
      Je suis impatiente de voir les photos de ta tournée au jardin, si la météo le permet bien sûr.
      Bon dimanche Estelle, bises.

  3. J’ai perdu mon viburnum bodnantense « Charles Lamont  » au bout d’un an .Il va falloir que je retente car le parfum était sublime . Avec ce temps pluvieux et venteux, on se régale des moindres frémissements de la nature.Les perce neige pointent également.J’adore les chatons de noisetiers.Ils ont une belle présence au jardin et en bouquet . Bises Lilas. PS J’adhère complètement à ton évolution plus naturelle dans ta vie et ton jardin .Depuis plusieurs années, j’ai changé également beaucoup de choses en alllant dans ce sens plu s respectueux et sain .Je suis une fan de Pierre Rabbi .Un homme d’une grande sagesse et humanité.

    1. Quel dommage pour ton viburnum! Le mien est placé à un endroit assez protégé, planté à peu près 🙂 dans les règles de l’art. Je croise les doigts, j’espère que le bougre va résister et se plaire chez moi.
      La préservation de notre environnement et de nos ressources est l’affaire de tous, chacun à son niveau.
      Je ne connais pas du tout Pierre Rabbi mais je vais faire des recherches sur le net, merci Maryse!
      Passe un bon dimanche, bises.

  4. Je n’ai pas eu le courage de mettre le nez dehors aujourd’hui : il faisait vraiment trop froid ! Je n’ai d’ailleurs pas pu faire grand-chose pendant ces 2 semaines de congé !
    J’attends le printemps et le retour du soleil avec impatience !
    Bonne semaine.

    1. J’imagine bien ton impatience, nous avons tous hâte! Je ne m’inquiète pas pour toi vu tes nombreux centres d’intérêt tu n’as pas dû t’ennuyer tant que ça! Et puis se détendre, profiter des siens, c’est super aussi… tu seras en pleine forme pour jardiner au printemps 🙂
      Bonne semaine à toi aussi.

  5. Bonsoir Lilas!
    Des salades? Il y a des jardinières vernies…en serre froide en plus? Régale-toi bien de ces petites feuilles de belle humeur! Oui, Pierre Rabbi est exceptionnel…et puis non, il est normal en fait! C’est la seule voie possible, le bon sens, le respect de la terre qui nous nourrit, qui donne à nous réjouir lors de nos virées au jardin. En fait, je crois qu’il cultive comme le faisait beaucoup d’anciens. Nous avons, pour beaucoup d’entre nous, des souvenirs de potagers des grands-parents, le bon sens y poussait dans un joyeux mélange de légumes-fruits-fleurs, et les volants-plumes-rampants étaient des alliés précieux sans discrimination ni favoritisme! Tout y avait une place dans ces jardins d’un autre âge!!!
    Je suis surprise de lire de ci, de là, chez vous les jardinières qui faîtes vivre des coins de friche, des lopins de terre aride, des clairières laissées à l’abandon entre deux lotissements et du béton à foison, oui je suis surprise de vous « entendre » parler de prise de conscience, de résolutions raisonnées; vos jardins respirent , parlent, racontent, et si autant de merveilles y font leur vie, c’est que la terre vous rend ce que vous lui donnez….déjà!
    Profite de ton jardin, Lilas et belle semaine à toutes les mains vertes.
    Carole.

    1. Ton commentaire fait revenir à la surface de vieux souvenirs qui me sont chers et me fait voyager, merci 🙂 J’ai connu d’autres façons de faire en matière de culture puisque mes « anciens » étaient cultivateurs. Je suis née dans une maison en terre, sans eau, sans électricité et avec l’absolu strict nécessaire…j’ai vu sur un laps de temps relativement court les avantages et les dérives du progrès technologique notamment l’utilisation abusive du plastique…Il y aurait tant à dire, comment enrayer tout ça?
      Ma véritable prise de conscience est l’amour viscérale pour la terre (et la nature)! Mon jardin constitue pour moi un havre de paix, de joie, un lieu ressource…
      Merci Carole d’être passée par chez moi et d’avoir laissé ce beau commentaire (j’adore quand on évoque les anciens 🙂 ).
      Passe une bonne semaine.

  6. Bonjour Lilas,
    Ta semaine de travail se termine je pense, et peut-être que le temps sera clément pour te permettre de biner, piocher, gratter et autres activités incontournables pour toute jardinière en mal de printemps et de fleurs!!! Ton évocation de ton lieu de naissance est touchant, où es-tu née si ce n’est pas indiscret? Je ressens un pays ouvert et chaleureux. Un pays où les anciens ont un rôle de transmission aux générations qui les suivent, c’est ainsi dans beaucoup de pays Africains, le Portugal aussi (notre belle fille est portugaise d’origine africaine), et je connais un peu le Burkina Faso et son évolution depuis des années, la famille est très importante. Nous avons de belles leçons humaines à « planter » dans nos jardins et dans nos coeurs! Chez nous, c’est un peu le Maroc et l’Alsace qui se sont rencontrés!!!
    Je te suis absolument sur l’utilisation du plastique qui est un vrai désastre! Je crois que même nos jardins nous démontrent qu’ils aiment les pots en terre, ça respire au moins! ça vieillit en prenant de belles « rides »! ça a tellement de charme des petites pensées dans une vieille poterie un peu ébréchée par les années!!!
    Je te souhaite un joli tour au jardin,
    Carole.

    1. Bonsoir Carole, j’aurais aimé m’occuper de mon petit coin de nature mais la semaine n’est pas terminée puisque je travaille ce week end. Ta question n’est pas indiscrète : je suis née au Maroc (en pays montagneux berbère) à la charnière entre le monde ancien (démographie basse, essor de l’artisanat local…) et le monde « moderne » avec l’avènement du portable, internet, paraboles, tourisme…Les anciens avaient (ou ont encore?) un rôle majeur comme par exemple aiguiller les jeunes ou assurer une fonction de médiateurs (entre époux, voisins…)…ceux de ma famille étaient des personnages haut en couleur, inoubliables.
      Bon week end. Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s